Avant-propos

404 : Faisons ensemble un refresh […]

Read More…

404 : Faisons ensemble un refresh

Si vous avez choisi de lire ce magazine, c’est sans doute que vous portez un intérêt pour les enjeux de radicalisation, d’extrémisme violent et/ou des actes à caractère haineux, ou peut-être êtes-vous curieux ou curieuse d’en connaitre davantage sur ces sujets qui parfois sont associés à la peur et à la stigmatisation.

Le magazine 4041 est un nouveau projet média, numérique et inclusif. Il a été conçu afin d’informer et de sensibiliser. Plus particulièrement, ce projet a pour but d’offrir un espace de dialogue et d’engagement inédit et de répondre à toutes ces questions restées en suspens, car le sujet de la prévention nous concerne tous et toutes.

404 propose :

  • De démystifier les mythes ou perceptions erronées sur certaines thématiques sensibles ;
  • De faire le point sur les défis qui mettent à mal notre vivre-ensemble ;
  • De faire entendre une pluralité de voix ;
  • D’impliquer la communauté en mettant à profit la créativité et l’énergie de ceux et celles qui veulent se faire entendre ;
  • D’éclairer les phénomènes de radicalisation par des connaissances scientifiques, des témoignages et des expériences de terrain ;
  • D’offrir un contenu novateur et facilement partageable sur les réseaux sociaux.

Pour son tout premier, le magazine 404 s’est penché sur la question de la deuxième chance.
La couverture de ce numéro illustre bien l’idée de la deuxième chance en s’inspirant d’une technique artistique japonaise nommée « Kintsugi », consistant à réparer des pots cassés avec de la résine et de la poudre d’or. Au lieu de jeter le vase, nous le réutilisons pour lui donner une deuxième vie, une deuxième chance. Nous pouvons toujours être restaurés, apprendre de nos actions passées et voir la beauté dans cela. Malgré le fait que recoller les morceaux nécessite de la patience et de la minutie, c’est toujours possible d’y arriver.

En plus d’être un processus de longue haleine, la deuxième chance peut générer un certain nombre de questionnements : est-il réellement possible de se défaire de son passé ? Qui a le droit à une deuxième chance ? Comment pouvons-nous réintégrer les personnes judiciarisées dans la société ? Comment les performances artistiques, basées sur des témoignages et des histoires authentiques, peuvent-elles favoriser la sensibilisation de la société à l’importance de la réinsertion sociale ? La réintégration est-elle un effort qui doit venir de l’individu lui-même ou de la société ? Comment des ex-radicalisés deviennent-ils des acteurs ou des actrices de changement ?
Pour tenter de fournir un éclairage à ces questions, l’équipe du magazine 404 a réalisé des entrevues auprès de chercheures et d’intervenants en milieux communautaires. Elle a également recueilli vos témoignages et vos opinions.
Nous souhaitons que ce magazine nous permette à toutes et tous d’élever un peu notre conscience afin de développer une solidarité collective face à ces questions qui sont plus que pressantes.
Ouvrons donc la porte aux personnes qui viennent de tous les horizons de vie, impliquons davantage les personnes qui voudraient promouvoir les actions prosociales et donnons la bienvenue aux citoyens et citoyennes engagé(e)s. Parlons un langage pour tous et pour toutes. Mieux comprendre les messages erronés associés à la radicalisation, c’est en parler autrement !
Nous souhaitons également remercier les efforts de toutes les personnes qui nous ont aidés de près ou de loin dans la réalisation de ce beau projet. Un seul mot suffira : merci !

Les articles de 404 mag ont été rédigés selon la langue choisie parlée par les personnes qui ont été interviewées lors des entrevues réalisées. Vous retrouverez des articles en français et en anglais.
– Équipe de rédaction du magazine 404. 
Projet mené par:
Le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV).

Remerciements :
Raphaël Scali, étudiant en art dramatique à l’Université du Québec à Montréal,
Khaoula El Khalil, étudiante en science politique à l’Université de Montréal,
Marguerite Chiarello, étudiante en journalisme à l’Université du Québec à Montréal,
ainsi que les collaborateurs aux entrevues et membres du CPRMV.

1 En informatique, le nombre 404 désigne un code d’erreur. Lorsque celui-ci s’affiche sur notre écran d’ordinateur, le moment est venu de faire une nouvelle recherche. La beauté de l’erreur, c’est qu’elle nous permet d’apprendre. Nos erreurs nous offrent une deuxième chance, d’où l’idée de proposer une plateforme permettant un refresh. Le webzine 404 propose un regard neuf sur des sujets complexes et parfois méconnus associés à la radicalisation et l’extrémisme violent.


PAR 404mag



Questions? >

À EXPLOREZ

404 Magazine